Glückwünsche und Berichterstattung zum Jubiläum

 

Bundesrat Guy Parmelin

Mes­dames et Messieurs,
Chers étu­di­antes, chers étu­di­ants,

Vous venez sans doute de vivre l’année uni­ver­si­taire la plus extra­or­di­naire qui soit. La pandémie de Coro­n­avirus a totale­ment boulever­sé vos cours et sémi­naires, vos exa­m­ens et travaux. La riche vie estu­di­antine, avec ses ren­con­tres et ses fêtes, s’est réduite comme peau de cha­grin, se lim­i­tant pro­gres­sive­ment à l’écran de vos ordi­na­teurs et smart­phones. Tout le monde a dû s’adapter. Vos hautes-écoles, vos pro­fesseurs, le per­son­nel tech­nique et, bien sûr, vous tous. Cela a demandé flex­i­bil­ité, mod­estie et une bonne dose d’humour.

J’imagine que lorsque vous avez com­mencé à dis­cuter des fes­tiv­ités à l’occasion du cen­te­naire de l’Union des étu­di­ant-e‑s de Suisse, vous ne vous attendiez pas à l’organiser dans des cir­con­stances aus­si excep­tion­nelles. Ceci ne vous empêche pas de mar­quer le coup et c’est avec plaisir que je me joins à vous pour fêter ce jubilé.

En assur­ant la par­tic­i­pa­tion au niveau nation­al des étu­di­antes et étu­di­ants à la vie uni­ver­si­taire et académique de notre pays, l’UNES joue un rôle social et poli­tique absol­u­ment cen­tral. Nous célébrons fréquem­ment dans notre pays la prospérité économique que la recherche sci­en­tifique hébergée par nos hautes-écoles rend pos­si­ble. Mais nous avons par­fois ten­dance à occul­ter l’autre rôle non moins essen­tiel que jouent nos uni­ver­sités pour l’avenir de notre pays : la pré­pa­ra­tion et la for­ma­tion des spé­cial­istes, cadres et décideurs, de tous ceux qui façon­neront notre monde et notre vie de demain. Vous veillez à ce que cette mis­sion cen­trale ne soit pas per­due de vue en défen­dant les intérêts des étu­di­antes et étu­di­ants, en faisant val­oir vos besoins et vos droits.

A l’issue de la pandémie que nous venons de vivre, le rôle de l’UNES est plus essen­tiel que jamais. Les exa­m­ens uni­ver­si­taires sont sur le point de s’achever, la pause esti­vale arrive à grand pas. Mais le bilan de cette année excep­tion­nelle reste à tir­er. Nous devons savoir ce qui a marché et ce qui n’a pas fonc­tion­né, quelles sont les expéri­ences pos­i­tives qui sont à recon­duire au-delà des besoins san­i­taires immé­di­ats et quelles sont les choses à amélior­er. Pour cela, nous avons besoin de dia­logue et que serait un dia­logue sur l’avenir de notre vie uni­ver­si­taire et académique sans la voix des étu­di­antes et étu­di­ants ? Ce dia­logue con­struc­tif reste essen­tiel pour que nous puis­sions tous pro­gress­er. Je for­mule le vœu qu’il se pour­suive avec une vigueur renou­velée au cours du nou­veau siè­cle que l’UNES entam­era à l’issue de ce jubilé.

Guy Parmelin,
Con­seiller fédéral
Chef du Départe­ment fédéral de l’économie, de la for­ma­tion et de la recherche

 

Staatssekretärin Martina Hirayama

 

Ein Jahrhundert für die Studierenden

Ein Beitrag der Zürcher Studieren­den­zeitung zum Jubiläum

 

Radio Bern: 100 Jahre VSS

RaBe berichtet über das Jubiläum, Inter­view mit Co-Präsi­dentin Lea Schlenker. Hier geht’s zum Beitrag.

 

Hundert Jahre Studierendenpolitik

Blog­beitrag von Lea Schlenker auf fhnews.ch

 

UNES: 100 ans de luttes et… de disputes

Beitrag im Online-Mag­a­zin «Alma & Georges» der Uni­ver­sität Freiburg