Erasmus+: soutenir maintenant l’adhésion

Communiqué de Presse de l’UNES du 30.04.2014

L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) est heureuse de constater qu’une normalisation des relations entre la Suisse et l’Union européenne est en vue. Une telle impulsion concernera également les dossiers Erasmus+ et Horizon 2020. L’adhésion aux programmes européens d’échanges et de recherche représenterait un grand soulagement pour les étudiant-e-s et les chercheurs/euses, en Suisse comme en Europe.
En ce moment l’incertitude domine dans les Hautes Ecoles suisses. Les chercheurs/euses ne savent pas s’ils/elles peuvent solliciter un financement de l’UE pour l’année académique 2014/2015, et certain-e-s étudiant-e-s ignorent encore s’ils/elles pourront réellement effectuer leur séjour à l’étranger.
Aussitôt que la Suisse adhèrera à ces deux programmes, l’incertitude disparaîtra et les échanges étudiants entre les hautes écoles suisses et européennes retrouveront des bases solides, de même que le financement de la recherche retrouvera des chemins familiers.
C’est pourquoi l’UNES invite la Suisse et l’UE à conclure aussi vite que possible les négociations à propos de l’adhésion de la Suisse à Erasmus+ et Horizon en 2020, de sorte que calme et sécurité puissent à nouveau régner sur la recherche et la mobilité des étudiant-e-s.

Pour plus d’informations, Mélanie Glayre et Dominik Fitze sont volontiers à disposition.

Erasmus+ : La volonté est là mais la route est encore longue

Communiqué de Presse de l’UNES du 16.04.2014

Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de garantir le financement des programmes d’échanges prévus sous Erasmus+, malgré le gel des négociations concernant la participation de la Suisse à ces programmes. L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) se réjouit de cette proposition, bien qu’elle n’apporte pas de réponse globale à toutes les questions qui restent encore ouvertes.

Les 22.7 millions de francs débloqués aujourd’hui permettent de garantir le financement de la participation de la Suisse aux programmes européens d’échanges d’étudiant-e-s et d’enseignant-e-s. L’UNES se réjouit que le Conseil fédéral prenne au sérieux l’importance de la mobilité des étudiant-e-s et l’internationalisation du paysage suisse des hautes écoles.
Néanmoins, tous les problèmes ne sont pas encore résolus. En effet, les hautes écoles doivent renégocier les accords avec leurs partenaires étrangers pour chaque place d’échange. De plus, il a été récemment signalé que les universités suisses ne pourraient pas renouveler leur partenariat Erasmus les plus importants et prisés (1).
Il est également peu clair, dans la communication du Conseil fédéral de ce mercredi, comment l’argent sera réparti. La situation se stabilisera uniquement lorsque le plan de répartition de l’enveloppe budgétaire sera connu et que tou-te-s les étudiant-e-s intéressé-e-s en Suisse et en Europe auront la certitude du financement de leur place d’échange.

L’UNES est de plus surprise de constater le temps pris par le Conseil fédéral pour proposer une solution à cette situation. Il est clair depuis février dernier que les négociations sont suspendues. Le Conseil fédéral a communiqué le 7 mars dernier que Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation allait élaborer une solution transitoire. Il est incompréhensible, au vu de l’urgence de la situation, que cette réponse ne soit proposée aux étudiant-e-s et aux hautes écoles que cinq semaines plus tard.

L’UNES salue les mesures transitoires financières et demande au Conseil fédéral de communiquer le plus rapidement possible les mesures d’accompagnement concrètes ainsi que les solutions transitoires pour 2015, qu’il pourrait immédiatement appliquer dans le cas où les négociations actuelles n’aboutissent à aucune autre solution. Il n’est plus possible à l’avenir de laisser les étudiant-e-s dans une situation incertaine durant plusieurs mois. De plus, il est important que la participation de la Suisse au programme Erasmus+ reste la priorité pour l’avenir.

Pour plus d’informations, Mélanie Glayre et Dominik Fitze sont volontiers à disposition.

www.not-without-switzerland.org : Remise de l’Appel pour un espace européen des hautes écoles ouvert

Communiqué de presse de l’UNES du 11 avril 2014

Le 10 avril 2014, les initiant-e-s de l’Appel pour un espace européen des hautes écoles ouvert ont envoyé l’appel aux décideurs et décideuses politiques de la Suisse et de l’Union Européenne. L’appel, lancé le 4 mars 2014, est soutenu par plus de 31’300 personnes à travers le monde. L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) et les partenaires de l’appel vous transmettent aujourd’hui la lettre envoyée au Conseil fédéral et à la Commission européenne.

Suite à l’acceptation de l’initiative populaire sur l’immigration de masse, le 9 février dernier, une menace planait sur la participation de la Suisse aux programmes d’échanges et de recherche Erasmus+ et Horizon 2020. Le 26 février 2014, la Commission européenne a confirmé dans un communiqué de presse la suspension des négociations de la participation de la Suisse aux deux programmes.

Consciente que l’exclusion de ces programmes porte un coup de masse à l’internationalisation de la Suisse comme lieu de formation et de recherche et isole la Suisse des deux principales plateformes scientifiques européennes, l’UNES a lancé un appel, avec le soutien de la Conférence des recteurs des universités suisses (CRUS), la Conférence des recteurs des hautes écoles spécialisées suisses (KFH), la Conférence suisse des rectrices et recteurs des hautes écoles pédagogiques (COHEP), le Fonds national suisse (FNS), Actionuni, les Académies suisses des sciences, Euresearch ainsi que de nombreux/ses chercheurs et chercheuses. Le but est d’exprimer l’engagement de tous les membres du monde scientifique à un espace européen et international de l’enseignement supérieur ouvert et la volonté de continuer à participer aux programmes Erasmus+ et Horizon 2020.

En plus des 394 premiers/ères signataires, ce sont plus de 30’900 personnes en Suisse, en Europe et dans le monde qui ont décidé de montrer leur soutien et leur volonté de travailler ensemble à la construction et au développement de l’Europe comme lieu de formation, de recherche et d’innovation.

L’UNES et les partenaires de l’appel remercient toutes les personnes qui soutiennent cet appel. Vous trouverez en annexe la lettre qui a été remise aux autorités politiques afin de les enjoindre à trouver des solutions pour que la Suisse puisse participer aux programmes Erasmus+ et Horizon 2020.

Appel_Lettre CF