Les étudiant-e-s trompé-e-s !

Samedi dernier, il a été connu que la Confédération a décidé de ne pas négocier l’adhésion suisse à Erasmus+, en contradiction avec toutes les déclarations faites auparavant. L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) se sent à juste titre trompée et appelle, avec d’autres associations, la Confédération à entamer immédiatement des négociations pour la pleine association de la Suisse au programme Erasmus+.

Suite à la publication, samedi, d’articles dans des journaux suisses allemands (St. Galler Tagblatt et Luzerner Zeitung), il est devenu public que le Secrétariat d’Etat à la formation à la recherche et à l’innovation (SEFRI) n’est pas en négociation avec l’Union Européenne sur la pleine association de la Suisse à Erasmus+. Ces nouvelles sont en contradiction totale avec les déclarations que le SEFRI avait jusqu’à présent formulé ; notamment que suite à la ratification du protocole sur la Croatie et l’adhésion pleine au programme de recherche Horizon 2020, l’association à Erasmus+ serait un de ses buts premiers.

L’UNES se sent flouée et ne cache pas sa déception devant ces mauvaises nouvelles pour les étudiant-e-s de Suisse. L’UNES demande au SEFRI d’entamer immédiatement des négociations avec la commission européenne et demande que l’association pleine de la Suisse soit effective dès 2018. « La solution transitoire met l’accent sur la mobilité estudiantine, et néglige les autres parties du programme Erasmus+ », dit Josef Stocker, co-président de l’UNES. « Erasmus+ est un programme de coopération et de soutien pour la formation professionnelle et générale, pour la jeunesse et le sport. La formation professionnelle, entre autres, pourrait profiter énormément de l’association de la Suisse à Erasmus+ », précise M. Stocker.

La solution transitoire actuelle ne pourra en aucun cas remplacer Erasmus+. L’appel lancé samedi par le Conseil Suisse des Activités de la Jeunesse (CSAJ) et signé par différentes associations de jeunesse démontre clairement qu’il n’y a pas d’équivalent à Erasmus+ et que les négociations pour l’adhésion doivent être entamées au plus vite. « Pour qu’une solution transitoire de longue durée soit acceptable pour les étudiant-e-s ainsi que pour la formation professionnelle et les associations de jeunesse, elle devrait être dotée de moyens financiers beaucoup plus importants. Et même dans ce cas, un projet uniquement suisse ne serait jamais un équivalent à un programme européen de mobilité » conclut Stocker.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Josef Stocker

Vous trouverez l’appel lancé par le CSAJ et signé, entre autres, par l’UNES sous ce lien :
http://www.sajv.ch/wp-content/uploads/2017/02/20170204_Appel-Erasmus.pdf

Communiqué de presse

Formation pour l’intégration au pool d’accréditation de l’UNES

Tu souhaites joindre notre pool d’accréditation et ainsi obtenir la chance de participer à des procédures d’assurance qualité en Suisse et à l’étranger?

Cette année aussi, nous proposons à tou-te-s les étudiant-e-s intéressé-e-s de participer à une journée de formation et de qualification pour l’assurance qualité. Celle-ci aura lieu le samedi, 4 mars 2017 de 9 heures à environs 18 heures à Berne. Après cette journée de formation, vous serez intégré-e-s à notre pool d’accréditation estudiantin et pourrez participer en tant que membre du pool à des procédures et ainsi prendre activement part à l’évaluation qualitative des hautes écoles.

Fondamentalement, tou-te-s les étudiant-e-s peuvent devenir membres du pool d’accréditation. De bonnes connaissances du système des hautes écoles suisses, une expérience dans la participation estudiantine, et conserver son statut d’étudiant-e pendant encore un an, un an et demi sont des atouts.

Pour vous inscrire, envoyez s.v.p. votre nom, haute école et filière/discipline d’études à akkreditierungspool@vss-unes.ch jusqu’au 22 février 2017.

Résolution « Études et travail rémunéré »

Élaboré, rédigé et soumis au vote aux Délégué·e·s par la HoPoKo. Acceptée par la 167ème Assemblée des Délégué·e·s du novembre 2016 à Bâle.

Une des revendications centrales de fond de l’UNES est depuis tout temps l’égalité des chances : les études doivent être ouvertes à toutes les personnes capables et motivées. Personne ne doit interrompre ses études ou même ne pas pouvoir les commencer, parce qu’il ou elle dépend d’une activité lucrative.

Résolution sur les Directives de Bologne

Au regard d’une reforme potentielle de la Directive de Bologne, l’UNES défendra les positions suivantes.

Dossier concernant la conférence de presse du 23 janvier 2017

Publication de la prise de position : accès aux hautes écoles pour les réfugié-e-s étudiant-e-s

Les jeunes réfugié-e-s en Suisse ont besoin de perspectives. Une voie possible pour y arriver est la poursuite des études interrompues par leur fuite dans une haute école Suisse. En Suisse, des obstacles structurels et administratifs importants empêchent les réfugié-e-s d’avancer jusqu’aux études. Cela doit changer.

Dans le cadre de son projet « Perspectives – études », l’Union des Étudiant-e-s Suisses (UNES) a élaboré une Prise de position sur l’accès aux études des réfugié-e-s étudiant-e-s. Elle formule des Revendications adressées aux hautes écoles, à la Confédération, aux cantons et aux services sociaux.

Dossier de presse Prise de position

CP Publication de la prise de position sur l’accès aux hautes écoles pour les réfugié-e-s étudiant-e-s

Journaux

  • Il faut favoriser l’accès des réfugiés aux études – L’accès aux études est actuellement très compliqué pour les réfugiés. L’Union des étudiants de Suisse souhaite des modifications. 24 Heures, 23. 1. 2017

Télévision

  • Accès des réfugiés dans les universités: exigences financières – L’Union des étudiants de Suisse demande davantage, sous la forme d’un soutien financier. RTS Info 24. 1. 2017
  • « Atenei aperti ai rifugiati »– E’ la richiesta dell’Unione degli universitari, che domanda norme d’ammissione meno esigenti. Telegiornale (RSI), 23. 1. 2017