Blog

Page 1 de 14

Campagne AG étudiant

L’AG étudiant devrait être supprimé d’ici à la fin de l’année. C’est énervant et en plus complètement inutile. En tout cas, c’est ce que pense l’Union des étudiant-e-s de Suisse (VSS-UNES-USU). Tu partages notre avis ? Alors tu peux te défouler avec nous.

Nous sommes à la recherche de contributions sous forme de vidéo de 30 secondes dans lesquelles tu expliques ou montres pourquoi tu trouves que la suppression de l’AG est une mauvaise chose et/ou quel est son impact sur toi. Il n’est pas obligatoire qu’on te voie ou qu’on t’entende sur la vidéo, si tu n’en as pas envie. Laisse libre cours à ta créativité ! Les vidéos seront ensuite publiées sur nos réseaux sociaux. Les trois vidéos qui auront le plus d’engagement sur les RS seront récompensées par les prix suivants :

  • Un abonnement annuel Publibike d’une valeur de 99.-
  • Un bon pour un souper pour deux personnes dans «le buffet de la gare» près de chez toi.
  • Une entrée pour deux personnes au Musée des Transports de Lucerne.
  • Pour empêcher la suppression planifiée de l’AG, il est important de mettre le plus de pression possible sur la politique et sur Alliance SwissPass. C’est pourquoi ta participation est d’une grande importance !

  • Florent Aymon commence son master en tourisme à l’Université de Lausanne
  • Laurent Woeffray étudie la philosophie, la politique et l’économie à l’Université de Lucerne
  • Céline Lüthi est étudiante en travail social à la Haute école spécialisée de Berne
  • Lea Schlenker est étudiante en psychologie d’entreprise à la Haute école spécialisée de Suisse du Nord-Est
  • Francesco Bee travaille actuellement sur sa thèse de Master en European Global Studies l’Université de Bâle
  • Nino Wilkins suit une formation de professeur d’informatique dans le secondaire
  • (de gauche à droite)


    Nous travaillons déjà d’arrache-pied pour défendre les intérêts des étudiant·e·s : par exemple, en actualisant les recommandations sur les conditions d’étude pour le semestre d’automne et ceci dans le cadre des difficultés liées au virus Sars-CoV-2; en cherchant des solutions au manque d’emplois pour les étudiant·e·s ; en poussant le Parlement à faire tout ce qui est possible pour l’adhésion de la Suisse à Erasmus+ ; en luttant contre la suppression de l’AG étudiant et en ne perdant pas de vue les bourses d’études. Le comité exécutif, les sections et les associés ont – ensemble – encore beaucoup à faire !

    Le nouveau virus Sars-CoV-2 ne disparaîtra pas. Toutefois, il ne doit pas paralyser l’UNES ou la société. Afin de contenir l’impact du virus, nous avons toutes et tous une responsabilité ! Le comité exécutif de l’UNES essaie de suivre au mieux les recommandations de l’OFSP et de convaincre ses membres et tous les étudiant·e·s de faire de même.

    Information

    Mesdames, Messieurs,

    A chaque assouplissement de la Confédération et du canton, la possibilité d’un retour progressif à la « normalité » se présente. La plupart des collaboratrices et collaborateurs du bureau de l’UNES continuent de travailler principalement à domicile. Toutefois, les membres du Comité exécutif sont disponibles pour des informations par courrier ou par téléphone. Le secrétariat de l’union et les collaboratrices des projets peuvent être joints par courrier électronique.

    Nous vous souhaitons, à vous et à vos proches, une bonne santé ! Ce petit virus aux effets importants restera avec nous pendant un certain temps. En suivant de manière conséquente les mesures d’hygiène recommandées par l’OFSP, nous espérons revenir lentement à une vie quotidienne « normale ».

    VSS|UNES|USU

    Coronavirus – Recommandations

    Recommandations pour les hautes-écoles du point de vue des étudiant·e·s

    Il y a actuellement plusieurs cas confirmés de Coronavirus dans différentes hautes-écoles suisses. La majorité d’entre elles ont pourtant décidé de continuer les cours de manière normale. L’Union Suisse des étudiant-e-s (UNES) soutient cela, aussi longtemps que les mesures sanitaires de la Confédération (OFSP) sont prises en compte. Dans le même temps, les hautes-écoles doivent tenir compte du fait que le déroulement habituel des cours, ainsi que la présence physique en classe, signifient un risque d’infection pour les professeur·e·s et les étudiant·e·s. Par ailleurs, il y a des étudiant·e·s qui ne peuvent pas assister aux cours pour différentes raisons (santé personnelle, soin des proches, risque de quarantaine, …). Cela n’est pourtant pas toujours conciliable avec la planification du semestre (présence obligatoire, matière d’examen qui n’est transmise que de manière orale, …)


    Recommandations