Suivre les cours à la maison, ça fonctionne comme ça !

L’état de nécessité a été prononcé en Suisse et concerne tou-te-s les habitant-e-s de notre pays. Cette nouvelle situation pose également des défis pour les étudiant-e-s. Tou-te-s n’ont pas l’habitude d’apprendre leur(s) matière(s) en autoformation à la maison. C’est pourquoi l’UNES te propose une petite compilation de conseils pour adoucir la transition.

Tes droits au travail en temps de pandémie Coronavirus

Beaucoup d’étudiant·e·s ont un travail à côté de leurs études. Cela signifie qu’ils et elles font face à beaucoup d’incertitudes, en plus de devoir s’adapter à la situation inhabituelle qui les force à suivre les cours depuis la maison. La question de savoir s’ils/elles pourront joindre les deux bouts financièrement se pose. Nous avons dressé une liste d’informations juridiques à l’attention des étudiant·e·s, qui peuvent être utiles selon leur situation personnelle.

Garantir l’égalité des chances

Les circonstances particulières de la lutte contre le virus Covid-19 touchent toutes et tous les habitant·e·s de ce pays. Les étudiant·e·s sont également limité·e·s dans leurs études en raison des mesures prises par le gouvernement. Bien que l’UNES considère les mesures adoptées par l’OFSP et le Conseil fédéral comme très bienvenues, elle veut aussi que les étudiant·e·s puissent terminer leur semestre normalement et sans aucune déficience. En raison des différentes réglementations des hautes écoles et des différentes filières d’études, de nombreuses questions sont aujourd’hui encore ouvertes.

Revendications, acceptées lors du Conseil des Sections extraordinaire du 2 avril 2020

Résolution « Revendications des étudiant·e·s auprès les hautes écoles pour le semestre d’automne 2020 »

Du point de vue des étudiant·e·s, la pandémie de Covid-19 s’est faite remarquer par la disparition de l’enseignement en présentiel, une croissance rapide de la numérisation et des problèmes financiers dus à la perte de leur emploi d’étudiant·e·s. Cela aura aussi probablement des conséquences sur le long terme. La plupart des hautes écoles suisses planifient de recommencer l’enseignement présentiel en septembre avec seulement 30 à 50 % des étudiant·e·s. Pour beaucoup d’étudiant·e·s, cela signifie qu’ils et elles devront majoritairement étudier depuis la maison, même pendant le semestre d’automne. En principe, l’UNES soutient le fait qu’il n’y aura pas de passage complet à l’enseignement en ligne, comme c’est le cas dans certaines hautes écoles en Europe. En outre, l’UNES apprécie que les moyens numériques davantage utilisés permettent aux étudiant·e·s d’étudier indépendamment du lieu et des horaires.

Texte de la résolution