Communiqué de Presse de l’UNES du 30.04.2014

L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) est heureuse de constater qu’une normalisation des relations entre la Suisse et l’Union européenne est en vue. Une telle impulsion concernera également les dossiers Erasmus+ et Horizon 2020. L’adhésion aux programmes européens d’échanges et de recherche représenterait un grand soulagement pour les étudiant-e-s et les chercheurs/euses, en Suisse comme en Europe.
En ce moment l’incertitude domine dans les Hautes Ecoles suisses. Les chercheurs/euses ne savent pas s’ils/elles peuvent solliciter un financement de l’UE pour l’année académique 2014/2015, et certain-e-s étudiant-e-s ignorent encore s’ils/elles pourront réellement effectuer leur séjour à l’étranger.
Aussitôt que la Suisse adhèrera à ces deux programmes, l’incertitude disparaîtra et les échanges étudiants entre les hautes écoles suisses et européennes retrouveront des bases solides, de même que le financement de la recherche retrouvera des chemins familiers.
C’est pourquoi l’UNES invite la Suisse et l’UE à conclure aussi vite que possible les négociations à propos de l’adhésion de la Suisse à Erasmus+ et Horizon en 2020, de sorte que calme et sécurité puissent à nouveau régner sur la recherche et la mobilité des étudiant-e-s.

Pour plus d’informations, Mélanie Glayre et Dominik Fitze sont volontiers à disposition.