Lettre ouverte aux départements cantonaux de l’éducation

Le droit à l’éducation doit être garanti pour tous les enfants et adolescent-e-s et pour les jeunes adultes dans l’enseignement supérieur. Solidarité sans frontières, le syndicat des services publics (SSP), Vivre Ensemble et l’Union des étudiant-e-s de Suisse souhaitent attirer l’attention sur les domaines problématiques et demandent que des mesures concrètes soient prises et que le soutien nécessaire soit fourni.

Lettre ouverte aux Départements d’instruction publique, 27.04.2020

Les circonstances particulières de la lutte contre le virus Covid-19 nous concernent toutes tous. Même les étudiant-e-s sont limité-e-s dans leur vie quotidienne et ne peuvent pas, comme d’habitude, continuer leurs études. En outre, dans de nombreuses universités, il y a un manque de clarté quant à la manière dont le semestre sera terminé et comment leur mission didactique pourra être remplie. L’Union des étudiant-e-s de suisses (UNES) a donc établi une liste de revendications qui doivent être prises en compte pour un déroulement réussi et équitable du semestre.

Communiqué de presse du 06.04.2020

Crise du coronavirus

Garantir l’égalité des chances

Les circonstances particulières de la lutte contre le virus Covid-19 touchent toutes et tous les habitant·e·s de ce pays. Les étudiant·e·s sont également limité·e·s dans leurs études en raison des mesures prises par le gouvernement. Bien que l’UNES considère les mesures adoptées par l’OFSP et le Conseil fédéral comme très bienvenues, elle veut aussi que les étudiant·e·s puissent terminer leur semestre normalement et sans aucune déficience. En raison des différentes réglementations des hautes écoles et des différentes filières d’études, de nombreuses questions sont aujourd’hui encore ouvertes.

Revendications, acceptées lors du Conseil des Sections extraordinaire du 2 avril 2020

L’Union des Étudiant.e.s de Suisse (UNES) appelle les hautes écoles à permettre aux étudiant.e.s de terminer leurs semestres avec succès malgré le corona. Elles exige que les certificats de prestations et de validations ne soient pas comptés comme des tentatives ratées et que le semestre ne soit pas ajouté à la période d’études standard en raison du corona. De plus, nous demandons, que les hautes écoles entament un dialogue avec les associations d’étudiant.e.s afin de trouver des solutions acceptables pour les deux parties.

Communiqué de presse du 25.03.2020