Communiqué de Presse de l’UNES du 8.9.2014

Le Conseil d’Etat valaisan a décidé aujourd’hui que l’enveloppe destinée aux bourses et prêts d’études diminuera de 1,2 millions de francs suisses. L’Union des Étudiant-e-s de Suisse constate que cette coupe est antidémocratique et injuste car elle frappe les mauvaises personnes.

Cette décision intervient huit mois seulement après que le Grand Conseil ait rejeté une proposition similaire. En décembre dernier, la réduction proposée était de 3,5 millions. De plus, les critères d’attribution sont modifiés afin que moins de gens bénéficient d’une bourse.

Les étudiant-e-s du canton du Valais sont, pour la plupart, formés en dehors de leur canton. Le coût de la vie est donc souvent plus élevé. Les coupes dans les bourses et les prêts vont précariser ces étudiant-e-s dont beaucoup dépendent de ces différentes aides parce que leurs familles ne peuvent pas suffisamment les soutenir financièrement.

Que ce soit pour la formation ou le suivi des cours, en plus des difficultés liées aux filières comme en médecine et en l’ingénierie, sans parler des formations professionnelles dans les écoles techniques supérieures, cela signifie des difficultés financières. Ces facteurs sont souvent des causes de renoncement, voire d’abandon, à poursuivre des études.

Ainsi, le canton du Valais économise là où il ne faut pas. Ce sont principalement les écoles techniques et professionalisantes supérieures où le manque de bourses se ressentira le plus. Ce sont justement ces domaines dans lesquelles se forment aujourd’hui des milliers de jeunes qui constitueront demain la main-d’œuvre instruite manquant aujourd’hui.

Réduction antidémocratique

Que le Conseil d’Etat valaisan change le système d’attribution et ce par voie d’ordonnance est incompréhensible. Le parlement cantonal a rejeté récemment des changements similaires. Bien qu’elle soit moindre, la réduction décidée par le gouvernement cantonal ne tient donc pas compte de la décision du Grand Conseil. Dans un canton démocratique, cela ne peut pas arriver. Pire encore, aucune consultation sur les changements n’a été effectuée. Ainsi, il n’y a pas pu y avoir de débat public sur les graves coupures.

L’initiative des bourses d’études

En fin de compte la décision de l’État du Valais éloigne encore le canton des autres systèmes d’attribution des bourses. Cela signifie, par exemple, que la demande de bourse d’un-e Valaisan-ne étudiant la science des matériaux à l’EPF de Zurich ne sera évaluée selon les mêmes critères que celui de son homologue résidant à Berne. Cette injustice doit cesser.

L’initiative des bourses d’études de l’Unes agit là-dessus. Les mêmes règles doivent s’appliquer indépendamment du canton de résidence. Il faut donc des critères d’attribution uniformes dans tous les cantons. Cette initiative sera soumise au peuple dans le courant de l’année 2015.

Veuillez contacter la Direction de l’UNES pour plus d’information.