L’UNES appelle à la solidarité

L’Union des Étudiant·e·s de Suisse appelle toutes et tous les étudiant·e·s à faire preuve de solidarité en temps d’épidémie de CoVid-19 ! L’enseignement en classe a été interrompu dans toutes les universités suisses. Cela signifie que dans de nombreuses hautes écoles l’enseignement se poursuivra sous forme numérique au moins jusqu’au 30 avril 2020 et parfois pendant le reste du semestre, et que les évaluations seront effectuées dans des conditions particulières. L’UNES appelle les étudiant·e·s à faire preuve de solidarité en suivant strictement les instructions et, si possible, en offrant leur aide aux personnes qui en ont actuellement le plus besoin.


Communiqué de presse du 14.03.2020

L’UNES demande que les hautes écoles s’adaptent à ces conditions particulières

Nous apprécions que certaines hautes écoles aient introduit des mesures pour pallier à cette situation particulière. Cependant, l’UNES considère comme problématique le fait que les universités qui continuent à offrir des cours ne respectent pas toujours pleinement les instructions de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans certains cas, les séminaires ne sont pas reportés, ce qui rend impossible d’éviter les heures de pointe dans les transports publics. En outre, il y a des cas où l’on insiste sur la présence physique et certains séminaires ont encore lieu dans des salles qui ne permettent pas de respecter la distance nécessaire.


Communiqué de presse du 12.03.2020

Coronavirus – Recommandations

Recommandations pour les hautes-écoles du point de vue des étudiant·e·s

Il y a actuellement plusieurs cas confirmés de Coronavirus dans différentes hautes-écoles suisses. La majorité d’entre elles ont pourtant décidé de continuer les cours de manière normale. L’Union Suisse des étudiant-e-s (UNES) soutient cela, aussi longtemps que les mesures sanitaires de la Confédération (OFSP) sont prises en compte. Dans le même temps, les hautes-écoles doivent tenir compte du fait que le déroulement habituel des cours, ainsi que la présence physique en classe, signifient un risque d’infection pour les professeur·e·s et les étudiant·e·s. Par ailleurs, il y a des étudiant·e·s qui ne peuvent pas assister aux cours pour différentes raisons (santé personnelle, soin des proches, risque de quarantaine, …). Cela n’est pourtant pas toujours conciliable avec la planification du semestre (présence obligatoire, matière d’examen qui n’est transmise que de manière orale, …)


Recommandations

L’UNES est déçue : Les contributions financières prévues pour le message FRI ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs ambitieux dans le domaine de l’éducation. Le Conseil fédéral a adopté mercredi,26.02.2020 le message rélatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) pour la période 2021-2024 et l’a transmis au Parlement. Malheureusement, les contributions prévues ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs que la Confédération s’est fixés, en particulier dans le domaine de la mobilité. En outre, il y a un manque de financement concret pour l’égalité des chances et le développement durable. Dans le domaine de l’égalité des chances, par exemple, il a été promis lors de la discussion sur l’initiative des bourses que les contributions du gouvernement fédéral à la formation seraient augmentées pour le message FRI 2017-20. Désormais, les contributions pour 2021-24 seront même légèrement réduites par rapport au précédent message FRI, malgré l’augmentation du nombre d’étudiant-e-s.

Communiqué de presse du 26.02.2020

Le Comité exécutif se compose ainsi :

  • Lea Schlenker, coprésidente,
  • Francesco Bee, coprésident,
  • Nino Wilkins, membre du comité,
  • Laura Bütikofer, membre du comité,
  • Laurent Woeffray, membre du comité,
  • Florent Aymon, membre du comité.
  • Le nouveau Comité exécutif se réjouit de continuer à représenter les intérêts des étudiant-e-s suisses au niveau national et international et de pouvoir travailler ensemble sur de nombreux projets en cette année spéciale.